Le Grec - Groupe de recherche sur les cétacés
Association 1901, Recherche sur les cétacés, Formation d'observateurs, Protection des cétacés.

Fil conducteur : GREC » Guide de l’observateur » Quoi observer ?

Quoi observer ?

BaleineOn doit d’abord noter la position, la date et l’heure, l’espèce (si elle est déterminée de manière certaine) et le nombre d’individus observés. On consigne également des renseignements sur l’état de la mer et la météo. Dès que l’observation commence, on doit concentrer son attention pour noter certains éléments.

L’effectif du groupe est facile à déterminer si la mer est calme et les cétacés peu nombreux (moins de 10), mais on a souvent recours à une détermination de type mini/maxi/estimé :

  • Nombre mini : on est vraiment certain qu’il n’y en a pas moins.
  • Nombre maxi : on est absolument certain qu’il n’y en a pas plus.
  • Nombre estimé : l’effectif qui fait consensus à bord.

Important : savoir s’il y a des jeunes ou pas. Les nourrissons de l’année mesurent la moitié de la taille de leur mère et sont presque collés à elle. Les juvéniles, individus de petite taille également (les 2/3 d’un adulte), sont un peu plus difficiles à repérer.

On peut aussi déterminer si la structure est compacte (les animaux sont serrés les uns à côté des autres), groupée (les dauphins forment une bande bien délimitée) ou étalée (les dauphins sont en petits sous-groupes répartis sur des centaines de mètres, voire des kilomètres).

En présence de baleines ou de cachalots, vous devez garder à l’esprit la masse des cétacés (plus de 50 tonnes) et rester prudent : si ces animaux font face, il vaut mieux garder ses distances.

Dauphins


Menu principal

Actualité

Soutenir le GREC