Au delà de la pollution et du bruit provoqués par les moteurs ou la cavitation des hélices, le trafic maritime -qui demeure en forte augmentation tout autour du monde, mondialisation oblige- est impliqué dans de nombreuses collisions impliquant des grands cétacés.

Dans certaines zones propices, de nombreux cahcalots, rorquals et baleines franches meurent chaque année, choqués contre des bulbes d’étrave ou tailladés par d’imposantes hélices.