De l’écotourisme, potentiellement éducatif et vertueux, à la nage commerciale avec les cétacés, très souvent assimilée à du harcèlement, de nombreuses variantes de « tourisme baleinier » se sont développées depuis les débuts du whale-watching.