C’est le nouvel eldorado ! Les énergies renouvelables ont plusieurs avantages indéniables, notamment celui pour les politiques de créer de la croissance et des retombées économiques, et celui pour les écologistes de diminuer l’importance de l’énergie nucléaire. Deux désavantages néanmoins : ça prend de la place et… c’est en général plutôt considéré comme moche.

Pour pallier aux deux désavantages, la mode en vigueur est évidemment de se tourner vers la mer.

Mais ce virage, et notamment l’afflux d’éoliennes qu’il implique, est-il vraiment indolore pour la faune marine ?

Difficile à dire avec précision pour le moment, mais le principe de précaution imposerait de ne pas se précipiter dans la création d’infrastructures, afin d’avoir le temps de regarder pas à pas comment les animaux, les cétacés en particulier, réagissent à ces nouvelles nuisances que l’humain impose à leur habitat.