Groupe de REcherche sur les Cétacés
Formation d'observateurs
Protection des cétacés
MENU
» GREC » Actualité GREC » Romarin 2020 : à l’ouest du…

Romarin 2020 : à l’ouest du Portugal

Écrit le 02/08/2020 dans Actualité GREC - Mis à jour le 02/08/2020

Nombreux cétacés dans une région peu prospectée

On comprend pourquoi la cétologie n’est pas un sport de masse dans les eaux océaniques du Portugal: lorsque les ‘nortadas’, ou alizés portugais, ne soufflent pas leurs 20-30 noeuds, le brouillard peut faire son apparition. Il nous reste donc de petites fenêtres de temps potable pour sortir Anacaona à la rencontre des cétacés …

Une journée de prospection commence : le vent a cédé la place au brouillard

Pourtant, une fois passé le cap St-Vincent, une navigation naturaliste livre à l’observateur une faune variée d’oiseaux (fous, puffins, …) et de nombreuses observations de cétacés, en majorité de l’espèce Delphinus delphis, dans la zone du plateau continental qui sera la région de nos pérégrinations.

Omniprésents et exubérants, les Dauphins communs sont des prédateurs de petits poissons pélagiques

Les bonnes journées, nous faisons une dizaine d’observations de Dauphins communs, souvent en chasse sur des poissons (sardines, anchois). Les dauphins côtoient de nombreux engins de pêche, ainsi que des senneurs qui s’intéressent aux mêmes poissons qu’eux.

Parmi les nombreux bateaux de pêche, des senneurs …

En navigation de nuit, un spectacle hallucinant s’offre à nos yeux dans une mer phosphorescente de plancton : des bancs de poissons s’éloignent du voilier provoquant des éclairs lumineux sous la surface, ou bien des halos s’ils sont plus loin.

De jour comme de nuit, les Delphinus accompagnent longuement notre voilier

Lorsqu’une escadrille de dauphins se poste à notre étrave, très visible en raison du fuseau argenté enveloppant chaque individu, et que l’on croise un banc de poissons, c’est la curée: on peut très bien suivre la scène à cause de la lumière trahissant chaque poisson et chaque dauphin. Pas encore vu à la télé !!

Le protocole standard à trois observateurs est mis en oeuvre depuis l’arrivée sur la façade atlantique

Un matin, nous avons enfin la surprise de voir une petite baleine, attendue avec ces myriades de poissons pélagiques rencontrées dans les eaux vertes et fraîches : c’est un Rorqual à museau pointu, une coche pour le voilier du GREC, Anacaona … coche qui sera dignement fêtée au prochain port, en même temps que celle des Marsouins.

Un Petit Rorqual, qui cause un branle-bas général de bon matin à bord d’ Anacaona

La petite équipe Romarin du GREC poursuit ainsi son voyage, avec une bonne humeur ravivée à chaque observation, et une patience infinie lors des longs séjours au port imposés par des conditions environnementales peu favorables. Pas de problème de canicule sur cette façade maritime.

Mémorable observation de Tursiops, avec des cabrioles pendant pas moins de 40 minutes

Une observation intéressante à noter également, un groupe de Grampus. Mais nos membres juniors du GREC vont la commenter bientôt …

Une journée atypique ces derniers temps : temps calme AVEC du soleil !

Lors des escales fréquentes, chaque équipier peut démontrer ses talents culinaires, une occupation aussi importante que le jeu de yams ou le yanif lorsque le temps passe lentement, Anacaona restant sagement amarrée à son ponton.

Alexandre et cetaces.org


Actualité

Soutenir le GREC