2023 en observations

Hormis les sorties locales d'étude du dauphin Stenella, à bord du canot à moteur Wanaka, deux grandes périodes de navigation ont eu lieu, une de 3 semaines en Méditerranée (mois de mai), et une de 4 semaines dans le golfe de Gascogne (été). La première bénéficia en moyenne d'une bonne météo (13 jours de sortie sur 21 jours d'embarquement), alors que la météo fut très contrariante dans le golfe de Gascogne.

Continuer la lecture2023 en observations

Etudier l’activité des dauphins

L'étude des comportements des dauphins est la discipline la plus difficile de la cétologie : elle nécessite des conditions d'observation parfaites. En analysant les comportements, on peut déduire quelle est l'activité dominante d'un groupe de dauphins en fonction de l'heure. En zone côtière, cette connaissance permet d'évaluer l'impact que les activités humaines, trafic touristique, pêche, ..., peuvent avoir sur les cétacés.

Continuer la lectureEtudier l’activité des dauphins

Cathy, cétologue confirmée

J’ai été bluffée par le niveau 1 intense sur le plan théorique. Ce n’est rien comparé à la richesse de la pratique de terrain et des navigations naturalistes qu’offre le GREC. Le GREC c’est une formidable opportunité d’être formé rigoureusement à la cétologie mais bien plus encore c’est une occasion en or d’investir une association de naturalistes et scientifiques qui ouvrent leur porte, initient avec une rigueur scientifique des passionnés qui veulent du terrain et partagent leur savoir-faire

Continuer la lectureCathy, cétologue confirmée

Faune marine en région basque…

Nous avons aussi l'occasion d'observer à plusieurs reprises des dauphins communs à la pigmentation atypique, ceux que nous appelons 'bastardis' et que nous avons spécialement étudiés au cours de nos navigations en Atlantique. Leur coloration mélanique provient de l'absence de pigmentation jaune à l'avant des flancs, une anomalie probablement d'origine génétique.

Continuer la lectureFaune marine en région basque…

Prospection printanière … vue par Odile

Les 30 secondes qui suivent sont magiques car nous réalisons que peut-être nous allons voir passer les baleines tout près de nous, et du bon côté du soleil, et en montrant leur côté droit, celui de la pigmentation 'identifiante' ... et c'est ce qui se produit ! Médusés, nous regardons passer les majesteux cétacés à 15 mètres du bateau ... le juvénile hasarde même un coup d'oeil rapide au dessus de la surface !

Continuer la lectureProspection printanière … vue par Odile

Observations de dauphins communs « mélaniques »

Le Groupe de Recherche sur les Cétacés a rencontré et photographié 42 groupes de Delphinus delphis en Méditerranée, et 143 en Atlantique, dans trois zones : les Açores, la côte ibérique, le golfe de Gascogne. Grâce aux clichés pris pendant ces observations, nous avons pu dénombrer 13 occurrences de dauphins ne présentant pas la pigmentation habituelle en sablier.

Continuer la lectureObservations de dauphins communs « mélaniques »

Dauphins bleus et blancs azuréens

Vers la fin d'après-midi, alors que les dauphins se sont rapprochés du haut du talus pour chercher leur nourriture, une autre occasion nous est donnée de consigner ce genre d'interactions : un canot de pêcheurs se précipite sur le groupe de dauphins, et entame une partie de rodéo 'pour se faire plaisir. Heureusement, cette séance ne dure que 7 minutes ... mais elle vient quand même perturber notre étude

Continuer la lectureDauphins bleus et blancs azuréens

Des nouvelles de la Martinique

En 2006, déjà plus de deux cents observations, plus de 2000 relevés acoustiques et plus de 1000 heures d’échantillonnage étaient réalisés avec un résultat plus qu'honorable : 19 taxons identifiés en mer. Les données du Réseau d’Observation des Cétacés Echoués à la Martinique (ROCEM) fixait la biodiversité à 21 espèces différentes.

Continuer la lectureDes nouvelles de la Martinique

PADOC, une ‘appli’ pour le cétologue

Avec la version 4, PADOC s'est dotée d'un 'journal de bord' qui permet de saisir les paramètres d'environnement marin au fur et à mesure de la progression du bateau. Nous avons commencé par 7 variables élémentaires : statut du bateau d'observation, nébulosité et précipitations, hauteur de houle, force du vent (on s'est arrêté à 9 Beaufort), détectabilité des cétacés (de 0 (nulle) à 6 (excellente)), faune significative, autre (ce qu'on veut collecter en plus).

Continuer la lecturePADOC, une ‘appli’ pour le cétologue