Groupe de REcherche sur les Cétacés
Formation d'observateurs
Protection des cétacés
MENU
» GREC » Actualité GREC » Mission Romarin 2020, c’est…

Mission Romarin 2020, c’est parti

Écrit le 07/07/2020 dans Actualité GREC - Mis à jour le 07/07/2020

Plus rien ne sera comme avant : le GREC en mode Rom’Marin

Notre prospection estivale 2020 est baptisée Rom’Marin : Rom’ pour romanichel, qui était un surnom NON péjoratif donné aux ‘gens du voyage’ il y a quelques décennies. Nous serons cette année des romanichels marins.

Spectacle toujours désolant que celui d’un beau paysage côtier transformé en parking par la surfréquentation

Le voyage naturaliste d’Anacaona a débuté le 30 juin 2020, date à laquelle le voilier du GREC a quitté son port d’attache historique, devenu hostile aux navigateurs à petits budgets. L’alignement de super-yachts au petit matin, ce n’est plus pour nous.

Au départ de Port-Cros, nous profitons d’une première journée très riche en observations, avec pas moins de 14 groupes de cétacés de trois espèces différentes. Au fait, la frontière du sanctuaire Pelagos pourrait logiquement être déplacée de 50 milles vers l’Ouest !

Notre voyage naturaliste comporte hélas des journées avec des conditions peu propices à la cétologie …

Avec Adrien et Julien, nous formons le noyau de la petite équipe qui sera enrichie plus tard par d’autres membres du Groupe de Recherche sur les Cétacés. Cap au sud-ouest, avec des météos variables selon les jours : nous faisons au mieux, même si ce n’est pas toujours confortable.

Le ‘touriste’, individu pressé, emprunte très souvent des moyens de déplacement rapides, nocifs pour la planète

Passé Minorque, le coup de vent prolongé du golfe du Lion n’est plus qu’un souvenir. Arrivés à la porte de sortie de la mer des Baléares, nous comptons 25 observations sur quatre espèces. Pas trop mal, même si certain à bord imaginait un beau zig-zag à Ziphius au milieu de cette région marine ‘frontière’.

Bon … ben c’est déjà l’heure de … SE LEVER !

La face nord de Majorque est parcourue par beau temps, livrant à nos carnets plusieurs groupes de Tursiops, faisant un triste sort à quelques beaux poissons. La Dragonera passée, nous comptons les groupes de Stenella de nuit avant de laisser Ibiza à l’horizon, avec une météo de demoiselle, si ce n’était un soleil écrasant.

Tursiops en maraude rencontrés par des Rom’Marins en voyage … (Majorque)

Le port étant atteint après une semaine de voyage, nous pouvons enfin jouir d’une journée de repos-lessive-bricolage. Dénia, habituellement fort animée en cette saison, est cette année assez calme : en Espagne aussi, le covid a tapé dur et laissé des cicatrices.

Maraude mise en pause pour une très courte visite à l’étrave

Serons-nous ce soir les seuls clients du bar, pour une spina bien fraîche ?

Alexandre et cetaces.org


Actualité

Soutenir le GREC



[an error occurred while processing this directive]