Le Grec - Groupe de recherche sur les cétacés
Association 1901, Recherche sur les cétacés, Formation d'observateurs, Protection des cétacés.

Fil conducteur : GREC » Autre actualité » Echouages : série noire…

Echouages : série noire pour les Ziphius

Écrit le 12/01/2018 dans Autre actualité - Mis à jour le 12/01/2018

Echouages en série en mer liguro-provençale

Interrogation et inquiétude: on recense 6 échouages de Ziphius en mer liguro-provençale sur une période de 8 mois. Cela fait beaucoup pour une population locale estimée à quelques centaines d’individus.

Le Ziphius, cétacé de 5 à 6 mètres présent toute l’année en mer liguro-provençale

La série la plus récente, qui compte 5 individus échoués depuis le 24 novembre, présente les caractéristiques d’un échouage atypique ‘en grappe’, d’autant que deux individus se sont échoués vivants: l’un est finalement mort (Doronatico, Italie, 22 décembre), l’autre a été repoussé vers la pleine mer (Cassis, hier 11 janvier).

En Méditerranée, le Ziphius vit habituellement en petits groupes

Les lois de la statistique nous indiquent avec quasi certitude que la série récente (depuis le 22 décembre) échappe aux lois du hasard: c’est un peu comme quand on gagne au loto, c’est extrêmement peu probable. Il y a donc un facteur commun qui ne relève pas des causes habituelles de mortalité.

Mise en place d’une antenne d’autopsie sur le terrain, par le groupe échouage du GECEM

Le GECEM (Groupe d’Etude des Cétacés de Méditerranée), qui coordonne le Réseau Echouages en Méditerranée a donc fort à faire depuis le 24 novembre (Saint-Raphaël), car les Ziphius sont de ‘grosses bêtes’ de plusieurs tonnes, très difficiles à manipuler lors des autopsies.

Le Ziphius du 9 janvier (ici en cours d’autopsie) présentait un ‘bon état général’, avec un bon embonpoint, signe d’une alimentation correcte dans les semaines précédentes

En dehors de cet aspect ‘opérationnel’, délicat, du traitement des échouages, il convient dès maintenant de se poser la question des causes de cette série anormale. Les autopsies délivreront des éléments importants, car les derniers cadavres étaient plutôt frais.

La graisse mandibulaire peut présenter des symptômes hémorragiques à l’issue de l’exposition à des fortes intensités sonores

Il est possible que cette série d’échouages suspecte soit causée par une épidémie pas encore identifiée. Mais il est également possible, voire même probable, que les échouages morts et vifs ‘en grappe’ résultent d’une ou plusieurs expositions à des fortes intensités sonores (sonars, travaux sous-marins, explosions, …).

Les Ziphius sont strictement protégés par la loi française et des conventions internationales

Dans ce dernier cas, nous faisons appel à des témoignages sur des activités sonores importantes dans la région liguro-provençale au mois de décembre ou janvier: tout élément factuel permettra de comprendre l’événement et d’améliorer la prévention pour éviter de nouveaux accidents.

Le principe du ‘Pas vu, pas pris’ était en vigueur au XXè siècle lorsque des dommages étaient causés aux populations de cétacés. Il ne s’applique plus à notre époque, puisque tous les acteurs doivent être collectivement responsables de la protection effective de la faune marine.

Vous pouvez utiliser ce mail de contact, merci …

Alexandre et cetaces.org, photos d’Adrien


Menu principal

Actualité

Soutenir le GREC