En 2030, encore des dauphins près d’Antibes ?

Toujours là, mais pour combien de temps ?

Oui, il est permis de se poser la question quand on réalise la dégradation qu’a subie leur habitat en une vingtaine d’années.

Malgré la foultitude de textes censés les protéger, on assiste à une multiplication des atteintes à l’espace marin proche des côtes: navigation intense 6 mois par an, avec des embarcations rapides et bruyantes, bruit sous-marin sans cesse plus intense, ‘dolphin watch’ non contrôlé pratiqué par des opérateurs non compétents.

Est-ce qu’on ne pourrait pas leur garder une place ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.