Groupe de REcherche sur les Cétacés
Formation d'observateurs
Protection des cétacés
MENU
» GREC » Actualité GREC » Dauphins à 1,5 milles d’Antib…

Dauphins à 1,5 milles d’Antibes

Écrit le 02/02/2018 dans Actualité GREC - Mis à jour le 02/02/2018

Les dauphins Stenella chassent tout près de Port Vauban

Les dernières journées de janvier nous ont enfin apporté une belle fenêtre météo, y compris un dimanche, ce qui a facilité la participation de plusieurs membres du GREC.

Une sortie bateau complet … ce n’est pas souvent en hiver

Nous avons donc organisé deux sorties, la première vers l’ouest en prospectant jusqu’au canyon de l’Estérel, avec un passage au large.

Notre Isa à l’écoute … au chaud !

Cette journée a permis de voir un groupe de Stenella entre le Cap d’Antibes et Saint-Honorat : pas de photo possible car les dauphins chassaient, mais des enregistrements sympas.

Pas encore de cachalot, c’est janvier … mais nous les attendons le mois prochain !

Le lendemain a été consacré à une ‘bretelle’ en travers de la baie des Anges: nous profitions de ce qu’il n’y a quasiment pas de trafic de plaisance pour étudier la baie, trop fréquentée en été.

Un dauphin isolé, en chasse: il fait son petit saut avant de sonder

Là aussi, une jolie carte acoustique de la présence des Stenella, et … deux observations, la première en début d’après-midi, sur un dauphin isolé, et la seconde en soirée, juste avant d’approcher le Port Vauban.

Rester en mer jusqu’en début de soirée: très utile pour notre étude

En effet, nous avions observé depuis très longtemps que les dauphins Stenella avaient tendance à revenir vers la côte, le soir, pour se nourrir.

Une paire de dauphins interrompt son dîner pour un rapide ‘coucou’ à Anacaona

Et ce soir de fin janvier, la chance est avec nous: nous apercevons un petit groupe de dauphins en mouvement dans le canyon du Var, non loin d’Antibes. Leur comportement est typique d’une chasse en profondeur.

Dauphin Stenella en chasse sur le talus, à 1,5 milles de Port Vauban

Bien sûr, cette observation n’est pas exceptionnelle. Mais grâce à l’étude intensive menée avec le Sanctuaire PELAGOS, nous mettons en évidence que les Stenella du groupe local n’ont pas perdu leurs bonnes habitudes alimentaires… au moins en saison froide.

Alexandre et cetaces.org


Actualité

Soutenir le GREC