Groupe de REcherche sur les Cétacés
Formation d'observateurs
Protection des cétacés
MENU
» GREC » Autre actualité » Dauphins de l’Atlantique :…

Dauphins de l’Atlantique : l’hécatombe continue

Écrit le 20/02/2020 dans Autre actualité - Mis à jour le 19/05/2020

Les dauphins communs du golfe de Gascogne paient un tribut énorme à la pêche

Alors que quelques mesures sont mises en place, la mortalité des dauphins communs sur la façade du golfe de Gascogne va encore battre des records cet hiver : plus de 600 échouements de cadavres déjà pour cette saison, dont une majorité est victime de captures par des pêcheurs opérant dans la région.

Un cadavre de dauphin commun trouvé le 28 novembre 2019 (Ré Nature Environnement)

Face à cette hémorragie, les mesures gouvernementales semblent destinées à n’avoir aucun effet, et à vrai dire, sont hors de proportion avec l’ampleur du phénomène :

  • rendre obligatoires les répulsifs acoustiques sur les chalutiers pélagiques en boeuf … MAIS cette mesure n’est pas complètement efficace et ne concerne qu’une petite minorité de la flotte de pêche française … ET, si cela fonctionne, chasser les dauphins hors de leur zone de nourrissage ne contribue pas à leur bonne santé écologique…
  • affirmer le caractère réglementaire d’un signalement systématique de capture par les pêcheurs responsables … MAIS qui contrôle en mer l’application de cette mesure? Sans compter que le signalement de la capture n’empêche pas la mort des dauphins …
  • augmenter l’effort d’observation effectué en mer par des prestataires indépendants …. MAIS cette observation indépendante concerne à peine 1% des marées ET reste basée sur le volontariat des patrons pêcheurs …
Peut-on encore l’ignorer ? Le Dauphin commun, en théorie strictement protégé, meurt chaque année par milliers dans les eaux françaises

Nous ne pouvons pas rester des témoins inactifs de cette hécatombe, et tolérer une mortalité s’exprimant en milliers de dauphins, sous prétexte que les victimes ne représentent que tant de % de la population totale.

De plus, on ne doit pas continuer à laisser des pêcheries étrangères, espagnoles en particulier, opérer dans notre Zone Economique Exclusive sans aucun contrôle de leurs pratiques en matière de captures de dauphins.

Un parmi des milliers: ce Dauphin commun a été tué dans un chalut pélagique censé attraper exclusivement du poisson

Au delà de la responsabilité des pêcheries de la façade, c’est véritablement la responsabilité environnementale de l’Etat français qui est engagée dans ce désastre.

Alexandre et cetaces.org


Actualité

Soutenir le GREC