Groupe de REcherche sur les Cétacés
Formation d'observateurs
Protection des cétacés
MENU
» GREC » Autre actualité » Baleines : le nage-avec en…

Baleines : le nage-avec en question …

Écrit le 06/01/2021 dans Autre actualité - Mis à jour le 06/01/2021

A La Réunion, deux études font le point

Le ‘nage-avec’ les cétacés est un loisir autorisé (puisque non interdit) en France métropolitaine comme dans les collectivités ultramarines : la modification récente de l’arrêté de protection des mammifères marins, entrée en vigueur le 1er janvier de cette année, stipule uniquement qu’il est interdit d’approcher les cétacés à moins de 100 mètres dans les aires marines protégées (sanctuaires, parcs nationaux et parc naturels marins).

L’interdiction d’approcher à moins de 100 m n’est pas une prescription réglementaire à La Réunion (image d’archives)

Beaucoup de naturalistes auraient souhaité une interdiction pure et simple de cette activité de loisir au motif que les dérangements occasionnés aux cétacés sont souvent importants et nuisibles à la vitalité des populations. Les deux études qui viennent d’être publiées dans le journal Tourism in Marine Environments documentent les pratiques du whale-watching et du nage-avec telles qu’elles s’exercent sur les Mégaptères qui hivernent à La Réunion.

Le nage-avec implique toujours une approche à moins de 100 m, et entraine beaucoup plus de dérangement que le simple whale-watching (image d’archives)

Les résultats exposés dans les articles sont nombreux, et il faut donc se référer directement aux publications originales (disponibles gratuitement sur le site de la revue) pour se faire une idée des conditions et des conséquences du whale-watching et du nage-avec sur les baleines qui séjournent autour de cette île tropicale. On soulignera ici que le nage-avec provoque chez les Mégaptères des perturbations significatives dans 82% des cas observés, et des réactions d’évasion dans près de 56% des cas.

Les cétologues savent détecter le dérangement, comme dans ce cas, où la mère maintient le baleineau à la surface (image d’archives)

Comme une forte proportion des mises à l’eau ont lieu sur des femelles accompagnées de leur baleineau nouveau-né, une question se pose, quand même, à La Réunion : ne faudrait-il pas interdire le nage-avec au moins sur les couples mère-baleineau spécialement vulnérables au dérangement ? Pour conclure en prenant un peu de champ vis-à-vis de ces éléments factuels, trois réflexions viennent à l’esprit :

  • dans un monde de plus en plus monétisé, quelle est la contrepartie obtenue par les baleines dans un commerce où elles sont les principaux produits ? Une ‘protection’ un peu spéciale, peut-être ?
  • n’a-t-on pas transformé ces havres tropicaux, vitaux pour la survie des populations, puisque les mères viennent spécialement pour y mettre bas, en baleinariums à ciel ouvert ?
  • la France, qui se pose en donneuse de leçons dans pas mal de domaines, y compris la préservation de la mer, procure-t-elle aux cétacés une protection à la hauteur de ses prétentions ?
Une mère Mégaptère et son nourrisson
Euh… bonjour, je cherche un endroit tranquille pour élever mon bébé… vous n’auriez pas une adresse ?

Alexandre et cetaces.org

Références :

Social media reveal high rates of agonistic behaviors of humpback whales in response to swim-with activities off reunion island. T. Barra, L. Bejder, M Dalleau, S. Delaspre, A.-E. Landes, M. Harvey & L. Hoarau. Tourism in Marine Environments 15 (3-4): 191-209.

Assessing and mitigating humpback whale (Megaptera novaeangliae) disturbance of whale watching activities in Réunion Island. L. Hoarau, M. Dalleau, S. Delaspre,T. Barra & A.-E. Landes. Tourism in Marine Environments 15 (3-4): 173-189.


Actualité

Soutenir le GREC