Le Grec - Groupe de recherche sur les cétacés
Association 1901, Recherche sur les cétacés, Formation d'observateurs, Protection des cétacés.

Fil conducteur : GREC » Les Cétacés du monde » Cétacés de Méditerranée » Le cachalot commun (Physeter…

Le cachalot commun (Physeter macrocephalus, Linné 1758)

Cachalot caudale

La caudale du cachalot lors de la sonde

Voir la fiche d’identification

Le cachalot est une espèce cosmopolite dont la présence en Méditerranée est avérée depuis longtemps, à telle enseigne que toutes les créatures soufflantes de grande taille étaient appelées « cachalot » par les marins de la région. L’espèce est bien connue pour son dimorphisme sexuel : le mâle dépasse 16 mètres de longueur (pour plus de 30 tonnes de poids), alors que la femelle ne dépasse pas 11 mètres. L’espèce est signalée dans toute la Méditerranée (mer Noire exclue). On la rencontre de préférence au large ou à l’aplomb du talus continental.

Cachalot-104007-Esterel

On attribue au cachalot une durée de gestation de 16 mois et une durée d’allaitement de 2 à 3 ans. La croissance de cette espèce est beaucoup plus lente que celle des balénoptères puisqu’il ne doublerait sa longueur qu’après 7 ou 8 ans alors que le Rorqual commun en fait autant en 6 ou 7 mois. Les nouveau-nés sont observés en Méditerranée en toutes saisons et des accouplements ont lieu en hiver et au printemps.

Cachalot bébé

Nourrisson de cachalot vu en juillet

Son régime alimentaire est principalement composé de céphalopodes de grande taille ; certains poissons de grande profondeur complètent ses repas. Pour chasser les calmars des abysses, le cachalot exécute de façon coutumière des sondes entre 500 et 1500 mètres de profondeur. Le cachalot chasse de manière régulière et habituelle en pleine journée.

Cachalot caudale

La sonde du cachalot: plus d’une fois par heure

Les sondes d’une durée souvent comprise entre 35 et 45 minutes sont entrecoupées par des séquences de respirations d’une durée comprise entre 6 et 12 minutes. Pendant ces émersions, le cachalot respire entre 30 et 45 fois, avec un intervalle variable d’environ 15-20 secondes: cet intervalle est plus court (autour 8 secondes) juste après l’émersion et s’allonge juste avant la sonde très caractéristique du cachalot. On peut ainsi estimer que le cachalot passe environ les trois quarts de son temps en plongée.

Cachalot cote

Respiration, le soir en automne

Le cachalot utilise les clics pour localiser ses proies et communiquer : en effet, à la différence d’autres odontocètes, il ne siffle pas et ne crie pas. Sans doute utilise-t-il un genre de code morse pour communiquer (les codas). Le sens du toucher est également très utilisé lorsque les cachalots socialisent : les caresses sont courantes au sein du groupe matriarcal et au moment des accouplements.

Cachalot groupe

Groupe de cachalots femelles vus en été

Sons de cachalots

Les clics du cachalot sont simplement les impulsions de son sonar :
– Clics de cachalot en chasse (Méditerranée, 2004)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Les codas permettent aux individus de communiquer sur leur identité et peut-être de passer des messages :
Codas d’un cachalot (Méditerranée, 2001)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

D’autres sons ont des fonctions pas précisément connues comme les « chirrups » (crépitements), les trompettes (en début de sonde, parfois), les miaulements (faits par des nourrissons) :
Chirrup d’un cachalot (Méditerranée, 2003)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Les groupes de 1 et 2 individus sont fréquents, mais il est possible d’observer des groupes de plus de 5 individus, voire même jusqu’à 25. Les animaux sont presque toujours en déplacement lent -environ 2 nœuds- et leur activité est souvent le nourrissage.

Cachalot 108086

Groupe de cachalots en réaction de protection

On observe généralement une ségrégation entre différentes classes d’individus : d’un côté, les grands mâles souvent solitaires, d’un autre côté, des jeunes mâles adultes n’ayant pas encore droit à la reproduction, et enfin le groupe stable emmené par les femelles, avec les nourrissons et les juvéniles.

Cachalot bébé

Un bébé cachalot se rapproche du voilier du GREC

Le cachalot semble plus fréquent au nord du bassin en été et en automne. A l’instar du globicéphale, un mouvement migratoire est probable entre le nord et le sud. Si la circulation de cet animal entre les différents bassins de Méditerranée est plus que probable, d’importants échanges avec l’Atlantique semblent exclus.

Cachalot saut

Les grands groupes sociaux sont fréquents au nord en automne

Loin d’être taciturne, le cachalot socialise à l’occasion avec des dauphins, entre deux sondes, ou … avec des voiliers, lorsqu’il a fini de s’alimenter.

Cachalot et dauphin

Les dauphins sont souvent attirés par le cachalot

Dans le passé récent, une grande fraction de la population a trouvé la mort dans les filets dérivants à espadons et à thons. A l’heure actuelle, les cachalots sont trop souvent victimes de collisions avec des navires rapides, de commerce ou de grande « plaisance ». On pense que la population dans le bassin occidental tourne autour d’un milliers d’individus, avec un nombre comparable en Méditerranée orientale.

La sonde du cachalot


Menu principal

Actualité

Soutenir le GREC