Le Grec - Groupe de recherche sur les cétacés
Association 1901, Recherche sur les cétacés, Formation d'observateurs, Protection des cétacés.

Fil conducteur : GREC » Carnets de cétologues » 1997 : les maîtres-chanteurs

1997 : les maîtres-chanteurs

Voir ‘1996 : au four et au moulin’

Grosses prospections, beaux résultats

Cette année 1997 voit notre atelier de cétologie tourner à plein régime en Méditerranée à partir du 26 juin: nous ne manquons pas de volontaires … ni de travail. En premier lieu, une série de prospections dans les canyons entre Antibes et Marseille, au bénéfice de la thèse de Léa qui est à bord pour la seconde année.

Anacaona-1997

Anacaona en 1997 : grand marquage ‘Groupe de Recherche sur les Cétacés’ !

En second lieu, nous commençons une étude thématique sur le cachalot en Méditerranée, basée sur une utilisation intensive de l’hydrophone et des échantillonnages lointains. Ce travaux vont bientôt permettre à Violaine (également à bord pour la 2e année) de s’engager sur une thèse.

Cachalot-97066

Cachalot ‘97066’: les travaux intensifs sur cette espèce commencent

Ces échantillonnages de grande amplitude vont nous donner la capacité de connaître la distribution du cachalot … et sont également l’occasion d’augmenter nos connaissances sur l’ensemble du peuplement dans une grande partie de la mer Méditerranée.

Prospections-1997-final

Prospections et observations en 1997 : les débuts d’Ulysse

A partir de l’année 1998, cette série de prospections estivales au loin sera baptisée Ulysse (devinez pourquoi ?). Pour la première fois, nous échantillonnerons en nous imposant des zig-zags, même au grand large. Une contrainte en plus, pour davantage de rigueur.

Equipe-1997

Equipe d’observateurs en août 1997, au premier plan, Marion

Lorsque les prospections en Provence sont achevées, nous descendons vers le Sud-Ouest dans le but de remonter par le Sud-Est. Nous laissons ainsi une partie du peuplement nord-méditerranéen, en premier lieu les globicéphales que l’on ne trouve pas au sud du bassin, en été.

Globicephale-97026

Globicéphales vus en large Provence, avec un curieux comportement … ?

La logistique d’embarquement et de débarquement des observateurs se fait aussi plus complexe … n’oublions pas qu’en 1997, il n’y a ni téléphone portable … ni internet … un autre siècle ! Mais tout se passe bien, l’équipage est rafraîchi de temps à autre … contrairement à la météo.

Ulysse-1997_observation

En observation pendant ‘Ulysse 1997’ … Poussez-pas y’en aura pour tout le monde !

Si le globi disparaît des tablettes, au Sud, le dauphin de Risso se maintient en toutes régions. C’est ce que nous confirment tous ces milles parcourus. Les tendances perçues en 1988-89-90 se confirment.

Grampus-97032

Un groupe de Grampus en zone Provence

Quant au rorqual commun, il se raréfie beaucoup à partir de la zone de changement de température, dite ‘convergence nord-Baléares‘, à peu près entre la France et l’archipel espagnol.

Rorqual-97024

Rorqual amaigri, avec de nombreuses pénelles (parasites externes)

La traversée entre Minorque et le sud Sardaigne est assez décevante au niveau des observations. Il faut dire que la mer est un peu agitée. Même les ‘grandes oreilles’ d’Anacaona ne captent pas grand chose.

Ulysse-1997_sud

Ulysse 1997 voit le GREC repartir à la conquête des cétacés du Sud

L’arrivée sur la talus du SW Sardaigne est saluée vers l’aube par deux groupes de dauphins communs. Une jolie surprise qui vient compenser une observation de Ziphius décevante (animal vu de loin) faite quelques jours plus tôt.

Ulysse-1997_ecoute

Ehh … c’est qu’ils ont le sens du rythme, ces cachalots !

En fait, pas moins de six observations de Delphinus sont réalisées dans un grand secteur au sud et au sud-ouest de la Sardaigne. Nous comprenons pourquoi un vendeur de tee-shirts de Cagliari fait figurer l’espèce en bonne place sur sa collection !

Dauphin-commun-97080

Dauphins communs nombreux: c’est la surprise du sud-Sardaigne

Les cétacés sont à nouveau plus nombreux lors de la remontée de la Sardaigne. De plus Anacaona héberge jusqu’à 9 personnes, de quoi permettre un peu de repos entre les longues séances (3 heures) d’observation sous le soleil.

Ulysse-1997_team

A partir de 1997, un noyau d’observateurs réguliers se forme, de nouveaux membres pour le Groupe

L’été 1997 se conclut par un total honorable de 156 observations en Méditerranée, et pour la première fois les 8 espèces ‘communes’ du bassin sont observées en une seule saison. Pas moins de 8 observations de cachalot et 6 de Delphinus; la cerise sur le gâteau étant notre premier Ziphius, mais enregistré comme probable car pas vu d’assez près.

Ce premier été de prospection à long rayon d’action a servi à mettre au point une logistique spécifique au Groupe de Recherche sur les Cétacés, ce qui est prometteur pour la suite des croisières d’Ulysse, qui vont durer … un moment.

Changement d’hémisphère

Dix jours plus tard et 15 000 km plus loin … le septembre polynésien est un des plus beaux mois de l’archipel. Au moins pour nous, les popa’a.

1997-Polynesie_bonitier

En Polynésie française, autour des îles, les bonitiers sont nombreux

La prospection de saison chaude se déroule aux Iles-du-Vent en février, et aux Iles-sous-le-Vent au mois de mai. Avec 18 jours en mer, nous récoltons … 18 observations de cétacés, que des odontocètes.

1997-Mesoplodon_Raiatea

Il nous faudra une heure pour mettre un nom sur ce mésoplodon

Si le nombre de groupes vus n’est pas élevé, nous sommes néanmoins heureux car nous identifions avec certitude, pour la première fois, des mésoplodons de Blainville, au sud de Raiatea, ainsi qu’une paire de ziphius entre Huahine et Tahaa.

1997-Steno_4-etrave

Sténo et long-becs constituent la majorité de nos obs dans la première partie de 97

A partir de septembre, les données du problème changent, d’autant que cette fois nous avons un hydrophone et un magnétophone portable: objectif Mégaptère pour notre troisième saison froide en Polynésie.

Polynesie-1997-final

Nos prospections en 1997, avec un cachalot vu à mi-chemin des deux groupes de la Société

De plus, nous avons mis en place le système qui permettra aux membres du GREC ou volontaires de nous rejoindre pour étudier les cétacés: « Tu payes ton billet d’avion, on s’occupe du reste’. Ainsi pouvons nous accueillir Stéphane et David (ce dernier, britannique de la Cornouaille).

1997-Megaptere_sept

Deux mégaptères dans le lagon de Tahiti, en septembre … respect du chenal !

Ce sont 25 jours de prospection qui nous permettent de voir pas loin de 60 groupes de cétacés, dont 22 observations de baleines à bosse. Les dernières journées ont lieu en famille, fin-octobre et début-novembre (juste avant qu’un cyclone n’effleure Tahiti).

1997-Polynesie_team1

Stéphane (avec la caméra) et David, observateurs patentés en 1997

L’hydrophone nous aide bien pour les baleines, car les chanteurs sont presque toujours près de la barrière de corail: donc en prenant un échantillon acoustique tous les 2 milles autour des îles, on a de grandes chances de les repérer.

1997-Globi-tropical_Huahine

Un globicéphale tropical au sud de Huahine, en septembre

A propos de chants de baleine, nous découvrons que ceux des mégaptères polynésiens sont beaucoup plus variés que la partition monotone qui est proposée sur les disques de chant de baleines vendus dans le commerce.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Cela devient rapidement un but d’obtenir un bel enregistrement complet de baleine …

97-Polynesie_Raiatea_long-becs

Dans le lagon de Raiatea, au sud-est, un groupe de longirostris se repose

Nous poussons à l’ouest jusqu’à la petite île de Maupiti, peu fréquentée, avant de commencer à rebrousser chemin vers Tahiti, par bonds successifs. La route inverse vers les Iles-du-Vent est rarement confortable.

1997-Steno_Raiatea-4-nez

La manière particulière des Steno de sortir leur ‘nez’ de manière synchronisée

Nous réalisons peu à peu que les mégaptères peuvent être approchés assez facilement lorsqu’ils ne sont pas stressés, au repos. Il arrive même que les baleines viennent jouer près du bateau. Cette baleine sociale est vraiment particulière.

1997-Polynesie_Megapteres

Deux mégaptères croisent la route du voilier, près de Moorea

Nous terminons la saison par un tour de Tahiti, au cours duquel nous observons plusieurs baleines tout à fait au sud de l’île. Heureusement, il y a très peu de bateaux, et aucun touriste, ce qui fait que nous sommes complètement tranquilles pour faire notre travail.

1997-Polynesie_Oua

Ou’a au repos dans le lagon sud de Tahiti, au petit matin

Fin-octobre et début-novembre, on trouve encore des mères avec leur nouveau-né, qui attendent le plus tard possible avant de faire le grand voyage vers la région antarctique. Et aussi, quelques mâles bien sûr.

1997-Megaptere_nov

Une mère mégaptère et son bébé, près de Faa’a au début de novembre

La saison de prospection s’achève assez abruptement (1700 milles au compteur) car comme nous sommes en phase El Nino, un cyclone vient frapper l’archipel de la Société. Heureusement pour notre voilier, il ne fait qu’effleurer Tahiti.

Les péponocéphales sont les cétacés-vedettes de Nuku Hiva, une des Marquises

Les péponocéphales sont les cétacés-vedettes de Nuku Hiva, une des Marquises

Nos observations de 1997 s’achèvent le 31 décembre: un voyage de fin d’année aux Marquises nous permet d’observer trois espèces de dauphins, mais cette fois grâce aux services d’un bateau de promenade … A nouveau dix espèces observées en Polynésie cette année !

1997-Dauphin-long-bec_Punaruu

Entre les prospections, les dauphins à long bec de la baie de la Punaruu sont l’objet d’une surveillance soutenue … avec parfois une petite séance de natation …

L’année 1997 a inauguré un cycle qui va durer jusqu’en 2002, comprenant une grosse prospection estivale en Méditerranée, et deux prospections en Polynésie. Chaque année, entre 12 et 20 observateurs participeront à ces ‘ateliers cétacés’, à bord de deux, et bientôt trois voiliers (voire même quatre en 1998) !

Voir ‘1998 : entre Grèce et Marquises’


Menu principal

Actualité

Soutenir le GREC