Baleine grise et Grande bleue : coucou me revoilou

Onze ans plus tard, à nouveau une Baleine grise en Méditerranée !

Pour la seconde fois en 11 ans, une baleine de l’espèce Eschrichtius robustus est présente en Méditerranée : elle a été vue plusieurs fois dans la région de Naples entre le 13 et le 21 avril, puis vers Gênes cette semaine.

« Wally », comme l’ont surnommée les Italiens, vue hier près de Gênes se rapprochant de collègues de Menkab (© Facebook Menkab)
(ATTENTION : en France l’approche des cétacés est réglementée, et il ne faut pas harceler cet animal qui n’est déjà pas dans ses conditions habituelles)

Rappelons qu’en 2010, un individu avait fait le tour de la Méditerranée, et été reconnu en Israël. La Baleine grise est la plus grande migratrice du genre, puisque sa population du Pacifique nord-est parcourt plus de 9000 km entre ses sites d’hivernage au Mexique et la région où elle se nourrit, au delà du détroit de Bering … depuis 2010, ces globe-trotteuses se signalent en différents endroits de la planète.

Une Baleine grise dans une des lagunes californiennes qu’elle affectionne

Rendons à César ce qui appartient à César, c’est Matthias Macé, vétérinaire et naturaliste qui avait le premier identifié des restes de Baleine grise en Méditerranée, d’après des fragments d’os (vertèbres, côtes) trouvés sur les gisements de Lattara (375 avant JC). L’auteur avait fort justement cité les mentions de cette espèce dans l’ancienne littérature scientifique. La Baleine grise était connue par une population atlantique jusqu’au 17è siècle et surtout, sa description initiale sous le nom de Balaenoptera robusta (Lilljeborg, 1861) provient d’ossements trouvés en Suède. Depuis 2003, d’autres restes de Baleine grise ont été trouvés en Méditerranée, suggérant que l’espèce hivernait dans la grande bleue à l’époque des Romains.

Une publication qui fit sensation en 2003

Avec le réchauffement climatique qui touche les régions arctiques, le passage du Nord-Ouest devient libre de glaces certains étés, de même que le passage du Nord-Est s’apprête à redevenir navigable. D’ailleurs, les Baleines grises sont vues couramment en mer de Beaufort orientale (Iwahara et al. 2016, Gray whale sightings in the Canadian Beaufort Sea, September 2014) … le chemin n’est plus très loin jusqu’à l’Atlantique nord-ouest. L’hypothèse que la Baleine grise redevienne une espèce de la zone atlantique et choisisse la mer Méditerranée comme région d’hivernage, d’ici la fin du siècle, n’est pas inconcevable !

Plaisanciers, pêcheurs, agents de l’Etat, si vous rencontrez cette baleine, respectez impérativement la distance réglementaire de 100 m. Comme elle se déplace près du littoral, une manoeuvre intrusive de votre part pourrait entraîner son échouage et sa mort.

Alexandre et cetaces.org