Groupe de REcherche sur les Cétacés
Formation d'observateurs
Protection des cétacés
MENU
» GREC » Autre actualité » France : il faut sauver le…

France : il faut sauver le soldat Dugong

Écrit le 31/01/2020 dans Autre actualité - Mis à jour le 30/05/2020

A Mayotte, les dernières ‘sirènes’ vouées à la disparition ?

Mayotte, cette grande île de l’archipel des Comores restée française (par sa volonté) et désormais département d’outre-mer, a le privilège d’abriter une petite population de Dugong (Dugong dugon), une espèce de mammifère marin appartenant à un groupe différent des cétacés et des phoques (les Siréniens).

Le Dugong, un sirénien de l’Indo-Pacifique tropical (photo internet)

Or, du fait d’une mortalité excessive (notamment à cause des filets de pêche), cette petite population semble promise à une disparition prochaine : les autorités locales et nationales ne paraissent pas avoir pris la mesure de la gravité de la situation ou, pire, se sont peut-être déjà accommodées de la disparition de ce joyau de la biodiversité française.

Les Siréniens (lamantins et dugongs) sont les seuls mammifères marins herbivores (photo internet)

En effet, un premier Plan National d’Action ‘Dugong Mayotte’ (en France, ce genre de plan est conçu pour sauvegarder des espèces en grande difficulté) a été mis en oeuvre entre 2012 et 2017, mais il ne s’est pas traduit par une amélioration de la situation. Les connaissances de base pour orienter la protection (effectif résiduel, aire de répartition précise dans le lagon, mortalité anthropique) n’ont même pas été réunies.

Mayotte et son lagon, situés au nord du canal du Mozambique (Google Earth)

En cause, des moyens insuffisants ou mal orientés, c’est-à-dire non ciblés vers une protection totale des Dugong et de leur habitat. Un rapport d’évaluation de ce PNA (*) liste les acquis du premier plan et indique les pistes à suivre pour tenter de contredire le pronostic d’une ‘extinction de l’espèce’ à Mayotte.

La population principale de Dugong se trouve en Australie, mais il y en a aussi en mer Rouge (photo internet)

Le projet de ‘PNA 2’ est actuellement en discussion au sein des instances gouvernementales et naturalistes compétentes ; ce plan, qui pourrait être le dernier, va-t-il prendre la mesure de l’urgence et proposer des mesures concrètes, efficaces et financées ? Au vu des réalisations de ce gouvernement en matière de protection de la Nature, il y a lieu de s’inquiéter.

En broutant les prairies marines, le Dugong assure une fonction importante de l’écosystème (photo internet)

La France, arrogante donneuse de leçons en matière de protection de la faune quand il s’agit d’éléphants, de rhinocéros, de girafes, d’Amazonie, etc …, va-t-elle se donner les moyens de sauver son unique population de Dugong, à Mayotte ?

Nous le saurons bientôt … mais il faut déjà se mettre en alerte.

Alexandre et cetaces.org

(*) Wickel J., Wickel A. 2019. Évaluation du Plan National D’actions 2012-2017 en faveur du Dugong à Mayotte. Rapport Marex/Oceanide pour le compte de la DEAL Mayotte. 45 pages


Actualité

Soutenir le GREC



[an error occurred while processing this directive]