Groupe de REcherche sur les Cétacés
Formation d'observateurs
Protection des cétacés
MENU
» GREC » Autre actualité » Rochebonne préservé de la…

Rochebonne préservé de la pêche au chalut pélagique

Écrit le 27/12/2019 dans Autre actualité - Mis à jour le 27/12/2019

Une bonne nouvelle pour la biodiversité marine : fin de la pêche au chalut pélagique sur le plateau de Rochebonne.

A l’issue du processus de consultation du public, la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, a décidé de fermer définitivement la pêche au chalut sur le plateau de Rochebonne.

A une quarantaine de milles de l’île de Ré, le plateau de Rochebonne est un ensemble de haut-fonds bien connu des pêcheurs.

Située au-delà des eaux territoriales, à environ trente milles nautiques (50 kilomètres) au large du littoral de la région Nouvelle-Aquitaine (à l’ouest de l’île de Ré), le plateau de Rochebonne est un espace naturel sensible particulièrement remarquable, classé pour partie au titre de Natura 2000. 

Le contexte a connu deux évolutions significatives dont l’État a souhaité tenir compte :

– les fortes mortalités de cétacés constatées l’hiver dernier, qui conduisent à l’application du principe de précaution même s’il n’a pas été possible d’établir un lien direct avec la pratique du chalut pélagique ;

Dauphin commun de l’Atlantique : encore beaucoup trop de morts, malgré tout.

– la protection de certaines espèces aujourd’hui considérées comme menacées au regard de la réglementation communautaire de la pêche, en particulier le bardans une zone de nourricerie et de reproduction de l’espèce.

Au vu de l’ensemble de ces éléments, la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, responsable de la réglementation et du contrôle des pêches maritimes, a pris la décision : 

– d’une part, de mettre un terme aux accords de 1978 et à la pêche au chalut sur le plateau de Rochebonne,

– d’autre part, de proposer une réflexion sur la constitution d’une zone de protection forte sur ce plateau, sous la forme par exemple d’une réserve naturelle.

Sans doute placé un jour sous protection forte ? (photo Yves Gladu, AAMP)

Une des rares bonnes nouvelles de cette année, à porter en grande partie au crédit de la mobilisation du public et du milieu associatif !

Alexandre et cetaces.org


Actualité

Soutenir le GREC



[an error occurred while processing this directive]