Groupe de REcherche sur les Cétacés
Formation d'observateurs
Protection des cétacés
MENU
» GREC » Actualité GREC » Cachalot : reprise de la…

Cachalot : reprise de la chasse…

Écrit le 19/03/2019 dans Actualité GREC - Mis à jour le 19/03/2019

… lors d’une sortie ornitho-cétologique !

Confiant dans les prévisions météo d’Alexandre, je me lève samedi à 06h30. Le vent souffle fort à Hyères, mais restons optimistes. Je rejoins Sylvia à Cuers pour un sympathique covoiturage, le vent est toujours aussi fort, mais alea jacta est… comme diraient les Grecs. (Pardon Odile).

Heureusement, après l’Estérel la présence de cumulus sur Cannes et Antibes nous prévient que le mistral ne nous y a pas suivis.

Point commun entre le jeu de dés et la cétologie : on ne sait jamais le résultat qu’on va obtenir …

Le thème de la sortie, c’est l’étude de la population locale de Dauphins bleus et blancs. Bon, pour les dauphins on repassera: pas la moindre nageoire à se mettre sous la dent, malgré une mer presque idéale pour la cétologie.

Par contre, retour de migration aidant ce fut un défilé d’oiseaux terrestres sur et autour du bateau avec dans les rôles principaux, Rouge-queue noir, Etourneau sansonnet, Pouillot véloce, Bergeronnette grise et autres passereaux non identifiés.

Pouillot : « Quand est-ce qu’on mange, z’avez pas vu l’heure ? »

Si la surface de l’eau restait désespérément vide, l’écoute de l’hydrophone nous renseignait cependant sur les activités de chasse sous-marines de Cachalot. L’arrêt de ses « clics » trahit le début de sa remontée à la surface, programmée 5 à 6 minutes plus tard. L’équipage est aux aguets du premier souffle.

La chasse photographique au Cachalot, pas facile de tirer les bonnes photos.

Ça y est, le voilà à plus d’un kilomètre, il faut alors simultanément, chronométrer la séquence de respirations, compter le nombre de souffles, estimer la direction de déplacement du bestiau, s’emparer de l’appareil photo, positionner le bateau sur ses arrières, tout ça sans l’effrayer et sans trop parler pour pas nous faire gronder par le chef de bord.

Il est là … et il part en sonde !

L’opération est réussie si la photo de la nageoire caudale est nette, pour permettre l’identification éventuelle du cachalot, ET si ce dernier n’est pas dérangé dans sa sonde.

Celui-ci, on ne peut pas le rater … sauf si la houle fait bouger la visée !

Le manège se reproduira trois fois dans la journée avec deux animaux différents.

Retour vers Port Vauban, on ne rentre pas bredouille cette fois …

Le retour vers Antibes ne nous permettra pas de voir autre chose que le bleu de l’eau et quelques puffins.

Gilles et cetaces.org


Actualité

Soutenir le GREC



[an error occurred while processing this directive]