Le Grec - Groupe de recherche sur les cétacés
Association 1901, Recherche sur les cétacés, Formation d'observateurs, Protection des cétacés.

Fil conducteur : GREC » Autre actualité » Hécatombe de dauphins dans…

Hécatombe de dauphins dans le golfe de Gascogne

Écrit le 25/03/2017 dans Autre actualité - Mis à jour le 25/03/2017

Et 90% de la mortalité est due à la pêche industrielle

C’est l’observatoire Pelagis et le Réseau National des Echouages qui le signalent, la très grande majorité de cette énorme mortalité est due à l’activité de pêche au chalut de ces dernières semaines, au large des côtes du golfe de Gascogne.

Un bébé dauphin commun échoué dernièrement en Bretagne

Il est naturellement scandaleux que des pratiques de pêche aussi nocives puissent se dérouler à quelques dizaines de km de nos côtes, en pleine ‘Reconquête de la Biodiversité‘ (c’est le mot d’ordre gouvernemental). Cela en dit tout simplement long sur la méthode française de protection de la Nature: des mots, des milliers de mots, de la propagande devant les caméras … et derrière, pas d’action.

Dauphins communs en Atlantique, dans un endroit où la gestion des ressources et de la faune marine est une affaire sérieuse : le Portugal

Si la situation est jugée ‘préoccupante’ par les scientifiques qui suivent le sujet, elle n’en dure pas moins depuis des décennies. Cela prouve tout simplement que cette négligence qui a causé la mort de dizaines de milliers de dauphins dans les eaux françaises est issue d’un fait culturel: d’une part, la culture presque séculaire du laisser-aller gouvernemental (‘L’environnement ça commence à bien faire’ disait un ancien maire de Neuilly, initiateur du ‘Grenelle de l’Environnement’), d’autre part la culture du ‘on va s’en occuper’ des professionnels de la pêche. Mettez les deux ensemble et vous obtenez un résultat très négatif pour la protection de la Nature.

Dauphins communs. ‘Laissez-les vivre’ aurait-on entendu à une certaine époque !

Le principe du ‘mort inversement kilométrique’ est ici parfaitement illustré. En fait, un seul ingrédient peut faire déraper cette logique du laisser-faire, si bien installée: c’est bien sûr la prise en compte du scandale par le grand public … le CONSOMMATEUR. Vais-je manger du poisson si je sais que chaque tonne extraite de la mer se solde par la mort d’un dauphin lamentablement sacrifié: une ‘capture accidentelle’, comme ils disent ?

Question du dauphin: Est-ce que ‘Reconquête de la biodiversité’ cela veut dire ‘On me laisse crever’ ou ‘On s’occupe de me protéger’ ?

Dans le Pacifique tropical, des millions de dauphins sont morts dans la pêche thonière à la senne tournante des années 70 et 80, loin, loin des yeux des consommateurs. Puis, un jour, une vidéo bien dégueulasse fuita et le grand public sut ce qu’il y avait derrière les boîte de thons qu’il achetait. L’année d’après un label ‘Dolphin Safe’ était inventé pour le thon pêché proprement … et quelques années plus tard, le problème était réglé.

Alexandre et cetaces.org


Menu principal

Actualité

Soutenir le GREC