Groupe de REcherche sur les Cétacés
Formation d'observateurs
Protection des cétacés
MENU
» GREC » Actualité GREC » Un salut aux Açores

Un salut aux Açores

Écrit le 29/07/2015 dans Actualité GREC - Mis à jour le 29/07/2015

Dernières observations açoréennes

Il fallut des prévisions météos vraiment médiocres pour le groupe central pour que nous décidions de prendre le large … vers l’Est. Quelques dauphins tachetés et un cachalot saluèrent notre départ de la sympathique île de Santa Maria.

Soleil couchant sur notre poupe, le 17 juillet

Soleil couchant sur notre poupe, le 17 juillet

Après deux journées de bonne brise de sud-ouest, nous nous trouvons à la limite du domaine açoréen, le matin du 19, et nous détectons un petit groupe de grands ailerons noirs à 500m … cinq orques viennent dire bonjour à Anacaona.

Durée de l’observation, 4 minutes, car tout va très vite … puis les orques disparaissent

Cependant, notre chance du jour n’est pas épuisée, puisqu’en début d’après-midi, un Ziphius fait surface et respire à 50 m du voilier. En père peinard, mais 4500m de fond quand même.

Vu ce qu’il y a dans le coin, pas la peine de faire trop de bruit !

Les trois jours suivants se passent sous les auspices de Dédé, notre Pèr’Kins, qui nous fait progresser vers l’Est. Chaque journée a son lot d’observations, puisque nous restons en mode prospection !

Un groupe de Globicéphales tropicaux, au milieu de l’océan

Au matin du 21 juillet, c’est un groupe de globis ‘macrorhynchus’ qui nous fait une bonne surprise. Détecté à 800m, le groupe fait route à l’Ouest. Une quinzaine d’individus, dont un vu à quelques mètres.

Un jeune Rorqual commun qui tourne autour d’Anacaona: il veut sa photo

Et le même jour, nous croisons un Rorqual commun d’une quinzaine de mètres, un jeune, qui fait quelques acrobaties autour de notre voilier arrêté. Eau bien bleue.

Toutefois au bout de cinq journées, il y a encore de la route à faire pour rejoindre le Portugal, et finalement, c’est avec soulagement que nous trouvons le vent du Nord. Qui va nous propulser vers le continent et achever nos aventures açoréennes.

Retenons le coup de chance qui nous fit rencontrer deux des espèces ‘habituelles’ des Açores … sur notre trajet retour !

Alexandre Gannier et cetaces.org


Actualité

Soutenir le GREC