Le Grec - Groupe de recherche sur les cétacés
Association 1901, Recherche sur les cétacés, Formation d'observateurs, Protection des cétacés.

Fil conducteur : GREC » Autre actualité » Le bruit stresse les baleines

Le bruit stresse les baleines

Écrit le 23/10/2012 dans Autre actualité - Mis à jour le 18/12/2012

Evidence que le bruit du trafic maritime augmente le stress des baleines franches

On sait que les bruits du trafic maritime ont énormément augmenté durant le dernier demi-siècle et qu’ils entravent les communications des baleines à fanons, les espèces qui utilisent le plus les basses fréquences.
L’espèce dont il est question dans cette étude est précisément une des deux plus menacées au monde, la baleine franche de l’Atlantique nord (Eubalaena glacialis): sa population a été réduite à quelques centaines suite à la chasse intensive pendant de nombreux siècles. De nos jours malgré une protection effective, le taux de reproduction des baleines franches est contrebalancé par la mortalité due aux collisions avec les navires.

baleine franche et son nourrisson

Dans cette étude (1), Rolland et ses collègues ont mis à profit la baisse de trafic maritime consécutive aux attentats du 11 septembre pour étudier la relation entre le bruit du trafic et la santé des baleines, dans la baie de Fundy, une aire de nourrissage de la baleine franche.

carte de Rolland-et-al-1

Carte montrant la situation de la zone d’étude de Rolland et al. (2012)

Les chercheurs ont en effet relevé une division par trois du trafic entre fin août et le 12-13 septembre, avec une diminution du bruit de 6 dB dans la bande 50Hz-20000Hz, et même de 10-15 dB dans la bande 50-200Hz.
Ils ont également effectué des dosages d’hormones de stress (glucocorticoïdes) dans les féces (excréments) des baleines pour les deux périodes et ont observé une baisse significative (de 26 ng/g à 19 ng/g) de ces hormones de stress en les mesurant sur 23 baleines.
Cette baisse ne s’est jamais retrouvée au cours des 4 années suivantes. Les chercheurs n’ont pas trouvé d’autre cause potentielle à cette baisse du stress.

Dans la nature, le stress physiologique a généralement des conséquences néfastes sur la santé et le potentiel de reproduction. C’est la première fois que le lien entre le bruit chronique (effet de la pollution sonore sur le bruit de fond) et la santé des baleines est mis en évidence nettement.

Ferry-2012-173

En 25 ans en Méditerranée nord-occidentale, le trafic de grosses unités à moteur a fait plus que décupler, créant des conditions de bruit excessif dans bien des endroits qui étaient fréquentés par les cétacés.

L’étude de Rolland et al. (2012) est à considérer avec attention à chaque fois que des cétacés évoluent dans un milieu dégradé au niveau de l’ambiance sonore, comme c’est le cas en Méditerranée (et en de nombreux endroits de la planète). Ces résultats sur le lien entre bruit sous-marin et stress des baleines feront date.

(1) Evidence that ship noise increases stress in right whales. Rolland R.M., S.E. Parks, K.E. Hunt, M. Castellote, P.J. Corkeron, D.P. Nowacek, S.K. Wasser, S.D. Kraus, 2012. Proc. R. Soc. B 279: 2363-2368


Menu principal

Actualité

Soutenir le GREC