Le Grec - Groupe de recherche sur les cétacés
Association 1901, Recherche sur les cétacés, Formation d'observateurs, Protection des cétacés.

Fil conducteur : GREC » Actualité GREC » Zébulon : cétacés en mer…

Zébulon : cétacés en mer Tyrrhénienne

Écrit le 22/08/2010 dans Actualité GREC - Mis à jour le 31/07/2012

A pied d’oeuvre en mer Tyrrhénienne, il faut maintenant attendre que le coup de vent se calme car la zone d’étude est exposée au vent et à la houle d’ouest, à cause des Bouches de Bonifacio. Le 7 août, nous rallions le port de Solenzara pour un ravitaillement et du repos.

Le 8 août, la météo permet une sortie sur le talus continental où nous avons la chance d’observer un joli groupe de Grampus, qui comprend des nourrissons. Nous pouvons pratiquer une séance de photo-identification car le groupe de dauphins n’est pas très sensible à notre présence.

Un dauphin de Risso en mer Tyrrhénienne

La journée de prospection se poursuit avec beaucoup de contacts acoustiques sur des cachalots qui finissent par se concrétiser par l’observation visuelle de deux mâles, dont l’un est approché et photo-identifié. D’après sa taille, il peut s’agir d’un individu de 14m environ, donc un mâle quasi adulte.

Un cachalot en mer Tyrrhénienne

Après 50 milles parcourus, nous nous dirigeons vers le mouillage en baie de Favone, où nous espérons passer une nuit calme en prévision d’une sortie de plusieurs jours au large.

Le 9 août, nous mettons le cap plein Est pour aller prospecter la zone à ziphius. Pendant le transit, nous croisons à nouveau un groupe de cachalots, ainsi qu’un groupe de dauphins Stenella,  mais nous ne nous attardons pas. Quelques heures après le début des recherches sur la zone favorable, nous observons un groupe de 8 ziphius à 1200m: il s’agit d’un groupe très actif en surface, qui va certainement rester un moment à socialiser.

Un beau groupe de ziphius, en août 2010.

Ce groupe comprend 3 juvéniles déjà assez âgés, le reste étant des adultes, ou des sub-adultes. Nous approchons un peu le voilier, et les juvéniles s’approchent, l’un d’entre eux étant particulièrement attiré par le bateau. Nous avons fort à faire à enregistrer, photographier, et manoeuvrer Anacaona.

Un ziphius tourne autour du bateau.

Les adultes paraissent socialiser tout en faisant des sondes de 10 minutes, alors que les jeunes sont plutôt en surface. Vers 18h20, les ziphius disparaissent et partent en chasse. Nous enregistrons de bonnes séquences. Au moins un des juvéniles réapparait de temps à autre en surface: il ne chasse pas. Malgré des efforts nous ne parvenons pas à localiser visuellement le groupe à l’issue de sa sonde. Nos enregistrements ont fini par être brouillés par un groupe de dauphins bleu et blanc qui s’est approché du secteur.

Une séance d'enregistrement de ziphius avec SMAC.

Nous sommes très heureux de cette belle observation et nous débutons un transit vers une autre zone que nous souhaitons prospecter le lendemain.

Le 10 août, nous sommes bien positionnés, mais une brise de nord qui lève une mer désagréable nous empêche de bien observer. Nous détectons des clics de ziphius (probables) à l’hydrophone, mais nous ne voyons rien. Le temps que le vent se calme en début d’après-midi, nous sommes sortis de la zone. Nous décidons de nous diriger vers le nord-ouest où nous trouvons de meilleures conditions.

Nous tombons vers 15 heures sur un groupe de 5 rorquals, dont une mère avec son jeune, ce qui n’est pas courant. Notre observation est un peu perturbée par un bateau des douanes italiennes, dont on ne sait pas trop l’objectif: nous contrôler, ou observer les baleines.

Une femelle rorqual suitée.

Le reste de la journée se passe avec une mer calme, mais pas de ziphius, et peu de dauphins. Plus de 60 milles parcourus.

Le 11 août, le temps est calme et nous observons à nouveau des rorquals et deux groupes de cachalots, avec plus de 4 individus à chaque fois. Nous en profitons aussi pour enregistrer les signatures acoustiques de plusieurs navires, dont des ferrys, nombreux en cette saison. Il y a sûrement des collisions avec des baleines, et l’ambiance acoustique est parfois très bruyante.

La circulation est intense en mer Tyrrhénienne en été.

En fin de journée, nous glissons doucement vers notre mouillage préféré, à Favone, pour une nuit de repos bien nécessaire. Le bilan est encourageant, mais la météo semble se dégrader à nouveau: après un mois de juillet très calme, nous avions anticipé un mois d’août agité, avec raison. Seul avantage: il fait moins chaud, et le soleil est moins dur (c’est une lumière de fin-avril début mai !).

A suivre …


Menu principal

Actualité

Soutenir le GREC