Le Grec - Groupe de recherche sur les cétacés
Association 1901, Recherche sur les cétacés, Formation d'observateurs, Protection des cétacés.

Fil conducteur : GREC » Nouvelles de la planète » Les mystères de Corinthe

Les mystères de Corinthe

Stenella, Delphinus et Risso de Corinthe

Séparant le Péloponnèse de la Grèce continentale, le golfe de Corinthe est sans doute une reproduction de la mer Méditerranée en miniature. D’une superficie de 2400 km², pour environ 120 km de long et 20 de large, il est orienté Est/Ouest, et communique à l’Ouest avec la mer Ionienne par l’étroit détroit de Rion-Antirion de 2 km de large et 66 mètres de profondeur, tandis qu’à l’Est il est relié depuis l’antiquité à la mer Égée, par le canal de Corinthe long de 5,8 km, large de 25 mètres et profond de sept. Sa profondeur maximale est de 935 mètres en son centre, mais les approches du détroit sont sur des fonds de 100 mètres peu propices aux cétacés amateurs d’eaux profondes.

En Grèce, la région du golfe de Corinthe, avec à l'ouest, les îles Ioniennes

En Grèce, la région du golfe de Corinthe, avec à l’ouest, les îles Ioniennes

L’étude des cétacés dans ce golfe a commencé dans les années 90 ; on y trouve une population de grands dauphins (Tursiops truncatus), dauphins bleus et blancs (Stenella coeruleoalba), dauphins communs (Delphinus delphis) et de dauphins de Risso (Grampus griseus).

Grand dauphin plusieurs

Plusieurs grands dauphins à l’étrave

Les grands dauphins, fidèles à leur habitude méditerranéenne de fréquenter les eaux peu profondes, vont et viennent à leur guise des deux côtés du détroit, et profitent du bienfait du développement des fermes aquacoles ; les autres espèces n’ont jamais été observées à proximité, et restent cantonnées à l’est et au centre du golfe, là où les eaux sont les plus profondes. De même, ces espèces sont peu présentes dans le golfe de Patras, à l’ouest du détroit de Rion.

Un dauphin commun

Un dauphin commun, en régression dans le golfe

Le passage de cétacés par le canal à l’est semble peu probable ; celui-ci, surveillé en permanence, n’a enregistré, par exemple, aucun passage entre les années 1980 et 2003. Les dauphins de haute mer semblent donc, de fait, isolés génétiquement de leurs comparses méditerranéens depuis un temps plus ou moins long, avec une faible possibilité d’échange.

La population de Stenella, la plus nombreuse, a été récemment estimée à environ 820 individus.
Les dauphins communs peu nombreux n’ont été observés qu’en groupes mixtes, mêlés aux dauphins bleus et blancs. Alors qu’en 2002 ils représentaient entre 5 et 20% de l’effectif des groupes rencontrés, actuellement la proportion s’établit au maximum à 3.8%. On estimait en 2011 qu’il restait 28 Delphinus dans le golfe, ainsi que 16 individus hybrides, présentant des caractères morphologiques appartenant aux deux espèces.

Le Delphinus a régressé aussi dans les îles Ioniennes

Le Delphinus a régressé aussi dans les îles Ioniennes

Cette régression est conforme à ce qui est observé dans le reste de la Méditerranée depuis 50 ans, ce dauphin n’étant plus commun qu’en mer d’Alboran et dans le détroit sicilo-tunisien. Par exemple, la population la plus proche, celle des îles Ioniennes, est passée de 150 à 15 individus entre 1996 et 2007.

Dauphin de Risso et nourrisson

Le dauphin de Risso subsiste et joue le rôle de nurse

Le cas des dauphins de Risso est encore plus étonnant : lors des premières études dans le golfe, à l’aube des années 2000, les chercheurs observèrent des groupes mixtes comprenant outre les deux espèces précitées, un dauphin de Risso esseulé. Une association à trois inédite, du moins en Méditerranée. Deux individus différents furent identifiés. L’étude des cicatrices de ces dauphins, peut-être rescapés d’une population plus nombreuse, démontra de nombreuses interactions avec les autres espèces de dauphins, mais relativement peu avec leurs congénères : ils partageaient les activités des autres dauphins et ne furent jamais vus seuls.

Dauphin de Risso et nourrisson

La femelle Grampus ne risque plus d’avoir un bébé à elle

Depuis 2009, un seul dauphin de Risso (une femelle) a été vu dans le golfe. Observée deux à trois fois par an, toujours en groupe mixte, elle affectionne souvent de jouer les baby-sitters, et elle est souvent accompagnée par de très jeunes Delphinus ou Stenella. Sûrement, un grand besoin de socialisation pour cette super-nounou, qui doit se sentir un peu seule et rend ainsi service aux mères Stenella et Delphinus peut-être occupées à se nourrir.

Grand dauphin

Le grand dauphin reste assez adaptable, le passé l’a prouvé

On peut penser que rapidement le golfe de Corinthe n’abritera plus que deux espèces de cétacés, victimes comme ailleurs de la surpêche, des interactions avec les pêcheurs et leurs filets, des collisions et de la pollution. Mais heureusement, bientôt, grâce à la COP21, ils n’auront plus à subir les affres du réchauffement climatique…

Copyright : Gilles Boyer et www.cetaces.org .

Références :

Frantzis A. & Herzing D.L., 2002. Mixed-species associations of striped dolphins (Stenella coeruleoalba), short-beaked common dolphins (Delphinus delphis), and Risso’s dolphins (Grampus griseus) in the Gulf of Corinth (Greece, Mediterranean Sea). Aquatic Mammals 28(2): 188-197.

Téléchargeable : http://www.pelagosinstitute.gr/en/pelagos/pdfs/Mixed_species.pdf
Cetacean Alliance: http://www.cetaceanalliance.org/cetaceans/Dd_corinth.htm

Bearzi G., Bonizzoni S., Agazzi S., Gonzalvo J., 2011. Striped dolphins and short-beaked common dolphins in the Gulf of Corinth, Greece: Abundance estimates from dorsal fin photographs. Marine Mammal Science 27(3): E165–E184.

Téléchargeable : http://www.dolphinbiology.org/_download/literature/Bearzi_etal_2011_MMS.pdf


Menu principal

Actualité

Soutenir le GREC